On n'a rien vu venir

En dépit d'un quasi consensus scientifique sur l'origine humaine du changement climatique qui advient, la prise en compte au niveau politique reste essentiellement au niveau des déclarations d'intention.

L'inertie du globe constitue une menace redoutable. Dans un premier temps, elle atténue le phénomène et masque pour tout un chacun cette réalité. Ensuite vient le moment ou le réchauffement se poursuivra longtemps même après l'arrêt de l'émission de gaz à effet de serre à cause de cette inertie du globe.

Au delà d'un certain stade l'effet des problèmes engendrés par le réchauffement climatique au lieu de s'ajouter se multiplie.

Les temps vont devenir de plus en plus durs pour des êtres vivants de notre planète.

En attendant Adam

Eve la pomme et le serpent.

Minuit moins deux

En 1945, à la fin du projet « Manhattan » les chercheurs qui avaient travaillé sur ce projet ont créé le « Bulletin des scientifiques atomistes ».

A l'origine, ce bulletin alertait le grand public sur les dangers liés à l'utilisation de l'arme atomique. C'est dans cette publication qu'apparaît la fameuse horloge de l'apocalypse. L'horloge utilise l'analogie du décompte vers minuit pour dénoncer les dangers qui pèsent sur l'humanité.

Depuis la première publication en 1947 de nouvelles menaces ont été prises en compte : risque technologique, changement climatique. Régulièrement mise à jour, l'horloge a connu des mouvements importants.

La fin de la guerre froide a marqué une embellie, il était minuit moins dix sept (23:53:00).

Depuis 2018, l'horloge affiche minuit moins deux minutes (23:58:00).


Table rivière